A leur publication

Après avoir vu que, lors de la réalisation, si l'échantillon n'est pas représentatif ou si les questions sont mal formulées, le sondage ne peut être considéré comme fiable et peut, par conséquent, induire en erreur des personnes basant leurs décisions sur ces études, nous nous intéresserons à la phase de publication. En effet, lors de cette publication, le sondage peut être faussé en raison d'un redressement ou d'un filtrage mal exécuté. De plus, la publication même pourrait, selon certains, modifier les idées des lecteurs. Enfin, la publication par les médias peut, dans certains cas, influencer le lecteur.

Notre réflexion s’articulera en trois parties :

  •  Le redressement et le filtrage: en effet, les résultats bruts des enquêtes ne sont pas publiés tels quels, ils sont soumis à une procédure appelée redressement qui consiste à modifier les résultats des sondages de manière à essayer de les rendre plus proches de ce que la population pense. L’échantillon, lui, est préalablement filtré afin d’essayer de ne sélectionner que les personnes concernées par l’enquête. Comment ces procédures fonctionnent-elles ? Sont-elles fiables ?

 

  • Les théories existantes sur l’impact (direct ou indirect) que les sondages ont sur la population.

 

  • Le traitement par les médias : les journalistes doivent, bien entendu, commenter, interpréter et analyser les résultats des sondages. C’est cette action qui peut être à l’origine de l’impact.

Licence Creative Commons
TPE sondages de Paul, Pierre-Thomas et Thibaud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site