Exemple 1 : intervention télévisée de M. Sarkozy

Suite à l’intervention télévisée du président de la République le 27 octobre 2011, un sondage a été réalisé par l’institut Opinionway[1] pour « Le  Figaro » afin de savoir ce que les Français avaient pensé de l’intervention du chef de l’Etat. L’échantillon a été constitué de manière classique, selon la méthode des quotas auprès d’un  échantillon de  1002  personnes, représentatif de la  population française âgée de 18 ans et plus. Ne pouvant interroger les personnes n’ayant pas regardé l’intervention, il a été décidé de ne pas les conserver : de cette manière, seul 58% de l’échantillon a réellement participé à l’enquête.

Les résultats du sondage ont montré que 55% des téléspectateurs ont trouvé  Nicolas Sarkozy convaincant. On aurait donc pu s’attendre à ce que les titres du lendemain soient rédigés de la sorte : « 55 % des téléspectateurs de l’émission convaincus par Nicolas Sarkozy ». Or, les médias ont tous (pas seulement « Le Figaro ») titré 55 % des Français convaincus par Nicolas Sarkozy, ce qui est faux si l’erreur était involontaire, sinon mensonger. En effet, l’opinion des téléspectateurs n’est absolument pas représentative de celle de l’ensemble des Français puisque les personnes favorables au chef de l’Etat auront plus tendance à regarder l’émission que celles qui ne le sont pas.

Ainsi, un sondage à la base fiable et bien réalisé a été mal interprété par les médias et a donc induit en erreur les Français sur l’opinion de leurs compatriotes.

Licence Creative Commons
TPE sondages de Paul, Pierre-Thomas et Thibaud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site