Le "sondage idéal"

Toutes ces difficultés préalablement identifiées amènent à se poser la question : « comment réaliser un sondage idéal ? ». Voici quelques éléments de réponse :

  • Les questions doivent être claires, précises, avoir un sens immédiat, le même pour toutes les personnes interrogées. Les mots doivent être soigneusement choisis, ne pas être ambigus ou donner lieu à de multiples interprétations. On ne demandera pas, par exemple : « Sortez-vous souvent ? », mais plutôt : « Combien de fois êtes-vous allé la semaine dernière au cinéma, au théâtre, ou dîner chez des amis? »
  • Ensuite, les questions doivent être neutres, c'est-à-dire ne pas inciter à une réponse plutôt qu'une autre. Il faut également veiller à lancer un sondage dans un contexte médiatique relativement neutre pour avoir les réponses les plus fiables possibles.
  • Il est important d’éviter un « avant-propos » dans les questions posées lorsque cela n’est pas nécessaire afin d’éviter d’influencer la réponse des sondés.
  • Les réponses proposées doivent être cohérentes entre elles afin de ne pas « forcer » la personne concernée à choisir telle ou telle réponse par défaut, même si cela ne correspond pas à son choix personnel.
  • Il faut donc présenter un large panel de réponses afin que le sondé puisse choisir la réponse qui lui correspond le mieux. Il est préférable d’utiliser un nombre pair de modalités pour éviter que les sondés se réfugient dans la modalité Intermédiaire.

Exemples de type de réponses préconisées :

a) tout à fait pour

b) plutôt pour

c) plutôt contre

d) tout à fait contre

 

Malgré toutes ces précautions, et celles utilisées notamment pour éviter que le sondé ne se sente "jugé" par le sondeur, malgré  la réflexion apportée à la formulation des questions, il faut néanmoins se rendre à l'évidence : le sondage idéal est difficile à réaliser !

 

La réalisation d’un sondage nécessite donc plusieurs étapes. En effet, il faut tout d’abord définir l’échantillon de personnes à interroger afin qu’il soit le plus représentatif de la population de base. Il faut ensuite rédiger au mieux le questionnaire auquel vont être soumis les sondés, afin que ces derniers ne se sentent pas jugés par le sondeur et que leurs réponses ne soient pas influencées à cause d’une mauvaise formulation des questions. Pour terminer, il est nécessaire de choisir la méthode qui semble la mieux adaptée pour contacter les sondés, en prenant en compte les avantages et les inconvénients de chacune d’elles.

Une fois que le nombre total de réponses souhaitées est atteint, les instituts de sondages opèrent donc un redressement des données pour améliorer la fiabilité de leurs sondages…

 

 

Suite : "... A leur publication"

Retour à la page d'accueil

Licence Creative Commons
TPE sondages de Paul, Pierre-Thomas et Thibaud est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×